12 Questions à Séverine Le Doré, créatrice d’accessoires textiles mariage

Avec 12 Questions à un artisan du mariage, je souhaite vous faire découvrir l’univers d’artisans du mariage passionnés et créatifs en leur donnant la parole. Aujourd’hui, c’est au tour de Séverine Le Doré, créatrice d’accessoires textiles à destination des futures mariées… J’ai découvert son travail grâce à Nathalie des Ephémères Design et je suis tombée littéralement sous le charme de ses superbes capes, et autres plastrons et ornements d’épaule,…  J’aime particulièrement la poésie de chacune de ses créations ainsi que l’émotion qu’elles suscitent toutes, que ce soit un headband inspiré des années 1920 ou une couronne de fleurs.

Séverine Le Doré est formée aux anciens métiers d’aiguilles (broderie, crochet, dentelle…) ainsi qu’à la fleuristerie artificielle. Ainsi, chaque modèle est réalisé à la main dans son atelier, loin des tendances et de la production en série. La fleur, féminine, romantique, délicate et fragile, est au centre de son travail. Ce que j’apprécies également : sa manière d’intégrer dans ses créations des dentelles et guipures anciennes ou des éléments vintage, emprunts d’histoire.

severine-le-dore-la-blogueuse-mariage-1

Trois mots pour vous définir

Discrète, romantique, passionnée.

En quelques mots, votre parcours…

Après mon diplôme de styliste à l’école ESMOD Paris, j’ai travaillé plusieurs années dans l’industrie du vêtement en tant que styliste. Très déçue par ce monde, en 2003, je me lance et commence mes premières collections d’accessoires textiles. En 2007, je fais la rencontre de Teresa Helbig (créatrice catalane) à Barcelone qui me fait découvrir l’univers du mariage. Je réalise pour elle des accessoires pour mariées, mais aussi pour ses défilés. Une magnifique expérience ! En 2013, je rentre en France et commence mes propres collections mariage. Fin 2016, j’ouvre mon atelier/boutique à La Bastide Clairence près de Biarritz, petit village dédié à l’artisanat d’art.

Quelles sont vos inspirations ?

Mon travail s’articule principalement autour de la fleur donc j’observe beaucoup la nature. J’aime beaucoup l’Art Nouveau et les œuvres de Mucha, Gaudi, ainsi que toute la période allant de la fin du 19e jusqu’aux années 1930 pour ce qui est du vêtement. Mais, réellement, tout ce qui m’entoure est source d’inspiration.

Le mariage et vous : love story ?

J’avoue ne jamais avoir été réellement attirée par le mariage… Mais, ma collaboration avec Teresa Helbig m’a fait changer d’avis ! J’ai découvert l’accueil des clientes en showroom, être à leur écoute et interpréter leurs envies. Ce sont des moments très humains, de belles rencontres, ça m’a permis de comprendre que c’était la possibilité pour moi de laisser libre cours à mon imagination et une opportunité de réaliser des pièces d’exceptions.

Quelles sont vos tendances mariage préférées ?

Vintage, Gatsby, Steampunk…

Quelles sont vos créations, modèles préféré(e)s, pourquoi ?

C’est très difficile de choisir mais j’ai une petite préférence pour toutes les pièces réalisées à partir de mouchoirs anciens. Elles sont remplies de détails. En se rapprochant, on découvre un ajouré délicat, une initiale brodée… Et, le sens caché des choses m’a toujours paru essentiel dans l’acte de création. Le mouchoir, petit carré de tissu, en coton ou en soie, brodé ou bordé de dentelle, est malgré toute son insignifiance, un objet essentiel de notre culture et de notre code vestimentaire. Il recueille nos larmes de tristesse ou de joie. Il peut être un intermédiaire galant ou encore la transmission d’un secret. Nombreuses sont les évocations dans la littérature. Par exemple, dans les drames amoureux comme Tristan & Iseult ou encore La Chartreuse de Parme. Il y aurait tant à dire ! Je trouve ces pièces émouvantes et pleines de symboles.

severine-le-dore-la-blogueuse-mariage-21

Votre conseil pour un mariage de rêve ?

Se laisser aller, ne pas avoir peur de ses rêves car tout est possible si on est bien entouré !

Une anecdote à partager sur votre travail ?

Je venais juste d’arriver à Barcelone et je préparais une exposition sur Le crochet du 21e siècle. Un soir, je regardais une émission présentant divers artistes et créateurs dans le domaine du luxe, travaillant l’or. Mon attention se portât sur une créatrice qui avait réalisé une culotte au crochet en fil d’or. Intérieurement je me dis qu’il fallait que je rencontre ce genre de personne, mais je n’avais pas retenu son nom. Quelques semaines plus tard je faisais la mise en place des pièces pour l’exposition et la directrice de la boutique me présente Teresa Helbig. Elle avait remarqué mon travail et me propose de la rencontrer à son showroom. Rendez-vous pris, je m’y rends et en rentrant… je vois sur la table cette magnifique culotte réalisée en fil d’or….

severine-le-dore-la-blogueuse-mariage-4

Trois créateurs que vous aimez

Teresa Helbig, Josep Font qui sont tous les deux Catalans et Sylvie Mispouillé, créatrice, qui est près de Toulouse : j’aime beaucoup son univers et sa démarche artistique.

Une chanson, un livre, un film, un dessin-animé qui vous parlent d’amour

My Funny Valentine de Chet Baker

severine-le-dore-la-blogueuse-mariage-3

Une madeleine de Proust ?

L’odeur de l’herbe fraîchement coupée.

Vos projets à venir, un rêve ?

J’ai plusieurs projets en cours, mais je n’en parle jamais avant qu’ils soient totalement concrétisés… Je suis un peu superstitieuse !

severine-le-dore-la-blogueuse-mariage-2severine-le-dore-la-blogueuse-mariage-12severine-le-dore-la-blogueuse-mariage-13severine-le-dore-la-blogueuse-mariage-14severine-le-dore-la-blogueuse-mariage-15severine-le-dore-la-blogueuse-mariage-9severine-le-dore-la-blogueuse-mariage-10severine-le-dore-la-blogueuse-mariage-11severine-le-dore-la-blogueuse-mariage-17severine-le-dore-la-blogueuse-mariage-16severine-le-dore-la-blogueuse-mariage-18severine-le-dore-la-blogueuse-mariage-23

la-blogueuse-mariage1